Early stage video:

BigSeed Engine: Alpha 0.0.2 from Arnaud Valensi on Vimeo.

Intro story (only in french for now):

Année 98… 2098. Pas de coupe du monde remportée par les Français, pas d’hymne ni même de tube de l’été. En effet, cette année-là seuls désastres et catastrophes ont rempli nos derniers moments sur notre belle planète bleue dans notre confortable système solaire, probablement disparu à ce jour… Notre flotte de vaisseaux dérive depuis déjà quelques décennies. Combien ? Beaucoup trop… Et puis quelle importance maintenant…

Nous dérivons donc, avec des vivres qui s’amoindrissent… Tout comme notre espoir… Chacun donnerait ce qu’il a de plus cher pour sentir le vent chaud sur sa peau, l’odeur de la mer, l’odeur de la verdure ou même celle du periph’ parisien aux heures de pointe. Mais nos journées ne sont faites que de gris, de froid, de nourriture déshydratée et de travail forcé. Ils nous disent que c’est pour notre survie… Ainsi soit-il, quels choix avons-nous de toutes façons.

Alors que nous nous rapprochons d’une nouvelle planète potentiellement habitable - et oui encore une, je ne compte plus les faux espoirs -, les alarmes retentissent, le vaisseau se met à trembler d’une intensité extrême pour finalement laisser place au vide et à l’obscurité…

Je ne sens plus rien. Que se passe-t-il ? Ou suis-je ? J’entends du bruit autour de moi, des cris, je crois… Il faut que j’ouvre les yeux, oui c’est ça, ouvrir les yeux. Je crois que j’ai été dans les vapes un bon moment. J’essaie d’ouvrir les yeux mais il y a beaucoup de lumière, du soleil ? On dirait que je ne suis plus dans le vaisseau. Tiens ? Ou suis-je ? Et pourquoi tout est en cubes ? Et mes mains ?!?! Elles sont cubiques elles aussi !!!!

Et c’est là que le jeu commence ! Vous devrez comprendre ce qui est arrivé à votre vaisseau et au reste de la flotte, où vous êtes, pourquoi vous et le monde autour s’est transformé. Est-ce que vous allez essayer de repartir, ou bien d’apprivoiser ce monde parfois hostile. spoiler alert : vous aller probablement rester là un bon moment, mais qui sait…